Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Tout d’abord, pouvez-vous, vous présenter et présenter votre projet ?

F.AKC Home & Services accompagne ses clients: cadres, expatriés mutés en Côte-d’Ivoire, dans leur installation. Nous sommes une agence de relocation et  nos clients sont en général des chefs d'entreprises, des sociétés ou des institutions qui nous mandatent pour loger leurs collaborateurs. Cependant certains particuliers le font d'eux même. Notre mission consiste à tout mettre en œuvre pour faciliter leur arrivée et leur installation: il s’agit de personnes d'horizon diverses, venant du monde entier, européens, africains, américains…Nous les aidons à trouver leur logement, effectuons leurs démarches administratives, recherchons les écoles pour leurs enfants. A l’issue de cette recherche de logement, nous mettons en place l’ensemble des fluides (CIE, SODECI, Satellite et internet) et nous les accompagnons même pour des services complémentaires: achat de mobilier, décoration, personnel de maison, etc…

F.AKC Home & Services est une toute jeune entreprise que nous avons crée en mai 2013, après une expérience de directrice d'agence dans l’aide à domicile en 2004 en France puis une autre en tant que commercial dans une agence immobilière à Abidjan en 2012. J’ai une maîtrise en géographie urbaine obtenue à l’université de Toulouse le Mirail en France. Je suis mariée et mère de 3 enfants.

Qu’est ce qui vous a donné l’envie d’entreprendre?

La recherche d’indépendance je pense et l’envie d’aller jusqu’ au bout de ses idées.

Comment est né le projet ?

Pendant mes « presque » 20 ans en France, j’ai pratiquement été salariée indépendante. J’ai eu l’opportunité de changer de métier plusieurs fois au gré de mes inspirations. J’ai fais plusieurs aller-retour entre la France et la Côte-d’Ivoire et j’ai finalement créé l’opportunité moi-même, attirée par l’univers du relationnel.

Pendant mon expérience en agence immobilière, j’ai constaté qu’il n’y avait pas de suivie après la location. Ce n’est pas le rôle de l’agence immobilière bien sûre, mais le client qui arrive et qui n’est pas dans son univers est un peu perdu. C’est vrai qu’en Côte d’Ivoire, les gens sont dévoués pour apporter leur aide soit pour faire l’abonnement de l’électricité, rechercher une école, une servante ou tous autres services, mais ce n’est pas ce que recherche celui qui arrive.

Le client a besoin d’un professionnel qui peut le rassurer, en qui il peut avoir confiance. Une personne qui peut lui expliquer le comment et le pourquoi des choses. Avec qui il est libre d’exprimer ses besoins sans avoir l’impression de gêner. C’est ce vide que j’ai voulu combler et voilà comment est né F.AKC Home & Services une agence de relocation. Ce concept de relocation n’est pas encore bien perçu en Côte –d’Ivoire et on pense automatiquement à une agence immobilière, sans se rendre compte véritablement de tout le travail abattu. Heureusement que nos clients reconnaissent notre utilité, pour un étranger qui vient pour la première fois à Abidjan, ce n’est pas évident. Nous ne sommes pas une agence immobilière mais elles sont nos premières partenaires.

Qu’est ce qui a été de plus difficile dans la réalisation de votre projet ?

Ce qui l’est encore aujourd’hui: le manque de moyens…rires, par apport à tout ce que j'ai encore envie de réaliser pour le développement de l'entreprise. Ça n' empêche pas d’entreprendre, c'’est vrai que je viens de commencer et ce n’est pas encore le moment de la moisson. J’ai commencé sans véritable grand moyen et ce sont les ressources générées par mes premiers contrats qui m’ont permis de m’équiper. C’est beaucoup de travail, avoir des personnes sur le terrain, de nombreux coups de fils, des propriétaires à convaincre, des clients à gérer. Je dois plus investir dans la communication pour me faire connaitre….

 

Quels ont été les moments clés ?

La signature de mon premier contrat avec une société et d’une manière générale, la signature de chaque contrat. C’est un long chemin!

Jusqu’ici, quel est votre meilleur souvenir d’entrepreneur ?

C’est un ensemble mais je dirais que chaque pierre que je pose au dessus de la précédente et qui consolide mes bases me remplit de satisfactions.

Quel conseil donneriez-vous à une personne qui souhaite entreprendre ?

Je dirais comme mon mentor, Jean K. Diagou Président de la CGECI (Confédération Générale des Entreprises de Côte d’Ivoire) il faut se lancer, mais « Soyez persévérant » !

Over-blog.com

Janvier 2014

Partager cet article

Repost 0